L’histoire du vignoble - Latorse

L’Histoire, Une aventure Familiale

Dans leurs propriétés de l’Entre-deux-Mers, ils cultivent aussi bien la vigne que l’esprit pionnier. Un goût prononcé pour l’audace et l’innovation, au service de leurs vins, qui se transmet de père en fils.

L’histoire du vignoble - Latorse

1948

Tout commence en 1948. Albert Latorse achète dans l’Entre-deux-Mers une propriété de 40 hectares consacrée à la polyculture. Il y cultive le maïs et élève des vaches laitières avec un certain succès. Tant est si bien que son exploitation agricole devient ferme-pilote en matière d’élevage. Son flair et sa soif d’entreprendre le poussent à produire du vin. À cette époque, la vigne n’occupe que 15 hectares, d’un seul tenant. Travailleur acharné, Albert transmet à ses deux fils, Michel et Henri, sa passion du vin et continue d’agrandir le vignoble pour qu’ils héritent de l’exploitation familiale.

Le vin est un sujet sérieux
que l’on aborde en famille.

L’histoire du vignoble - Latorse

1950

Dans les années 1950, le premier cuvier du vignoble sort de terre. Il permet de s’adapter aux nouvelles parcelles en AOC Bordeaux et Bordeaux Supérieur plantées de vignes. Il se murmure alors dans les campagnes avoisinantes qu’un grain de folie s’est emparé des Latorse. Une folie ? Un virus plutôt. Celui du vin, qui a sans aucun doute frappé cette famille audacieuse. La conjoncture économique de l’époque va, quelques années plus tard, leur donner raison. Alors que leurs voisins subissent de plein fouet la crise de l’élevage, les Latorse proposent de racheter leurs terres pour augmenter la surface de production du vignoble familial.

L’histoire du vignoble - Latorse
L’histoire du vignoble - Latorse

70’

C’est à la fin des années 70 que Michel et Henri arrivent sur l’exploitation, avec une vision commune: celle de produire des vins en bouteille. Leur père ne proposait jusqu’à présent que du vin en vrac. Un nouveau chai de vinification voit le jour. Il permettra de répondre à des vinifications plus techniques et d’arriver à produire des vins plus qualitatifs.

1976

En 1976, les frères Latorse font le pari de s’équiper de la première machine à vendanger, bijou de performance, qui supplée l’équipe versatile de 70 vendangeurs, tantôt étudiants parisiens, tantôt ouvriers béarnais, parfois espagnols, qu’il était difficile de fidéliser et de loger.

L’histoire du vignoble - Latorse
L’histoire du vignoble - Latorse

80’

Au milieu des années 80, Latorse devient le premier Domaine à posséder un cuvier thermorégulé. Une technique révolutionnaire pour l’époque qui permet de chauffer et refroidir à distance les cuves lors des vinifications. Précurseurs, les exploitants acceptent de prêter leurs installations pour en faire un chantier-pilote dans l’Entre-deux-Mers.

À la fin des années 80 un nouveau cuvier thermorégulé tout-inox voit le jour pour réceptionner une vendange de plus en plus abondante. Des cuves de grandes capacités accueillent dès lors trois noms de Châteaux : Château Canteloup, Château l’Ombrière, Vieux Château Lamothe, Château Haut-Riot et Château Gabaron.

L’histoire du vignoble - Latorse

1990

En 1990, le manque de place devient préoccupant. Les bouteilles, les barriques – qui répondaient à la demande de l’époque -, les palettes et les matières sèches sont à l’étroit. Un nouvel espace de stockage est créé.

Chez les Latorse, le souci de la tradition fait bon ménage avec l’intérêt pour l’innovation technique