Le vignoble - Latorse

Un Terroir Prometteur

Classée au patrimoine mondial de l’Unesco , et chef-d’œuvre de l’art roman du XIIe siècle, l’Abbaye est une étape incontournable sur le chemin de Compostelle . Elle y domine le village et semble veiller sur un autre trésor: les vignes qui l’entourent.

Le vignoble - Latorse

Composition des sols et encépagement

Cela fait trois générations, que la famille Latorse cultive ses vignes, sur des sols de type argilo-sablonneux, siliceux, argilo-calcaire et boulbène, selon leur localisation.

Le Merlot, le Cabernet-Sauvignon et le Cabernet Franc représentent les cépages majeurs utilisés pour l’élaboration des vins rouges. La production des vins blancs provient quant à elle de cépages Sémillon, Sauvignon et Muscadelle.

Le vignoble - Latorse
Le vignoble - Latorse

Un vignoble en restructuration

En 70 ans, la propriété de 130 hectares a connu des changements notables, triplant notamment sa surface de production. 90 hectares se situent pratiquement d’un seul tenant à La Sauve et 35 hectares à Saint-Caprais-de-Bordeaux.

Tous les ans, les Latorse restructurent leur vignoble avec de nouveaux cépages. La tâche s’annonce longue et fastidieuse: à un rythme de 6 à 7 hectares par an, il faut compter 20 ans pour refaire entièrement le vignoble. Certaines vignes âgées de 40 à 50 ans sont remplacées en plantant davantage de pieds à l’hectare pour gagner en qualité.

Des cépages nouveaux, autorisés par l’AOC, sont introduits. Ils permettent d’aller chercher des goûts inattendus, du fruit, et sortir des sentiers battus en s’éloignant du classicisme de certains arômes. Ainsi, en 2016, 7 hectares de Malbec ont été plantés à 2 mètres entre les rangs sur 1 mètre entre les pieds, et 6,5 hectares de Petit Verdot en 2017 dans les mêmes conditions.

Le vignoble - Latorse

Une viticulture respectueuse de l’environnement

Les vignobles Latorse sont engagés dans une viticulture respectueuse, raisonnée et durable. Tout ce qui contribue à favoriser l’aération et la vie microbiologique de ses sols est encouragé, pour permettre à la vigne de puiser dans le sol tous les éléments dont elle a besoin. Cette biodiversité va être notamment stimulée par le travail de la terre, avec une alternance sol travaillé/sol enherbé. Le geste du vigneron se fait précis et expérimenté: tirage des bois, épamprage, levage, écimage.

Les efforts réalisés par le Domaine pour préserver son écosystème et valoriser son terroir ont été récompensés en 2019 par la certification HVE (Haute Valeur Environnementale) de niveau 3. Ce niveau est le plus haut degré de certification et garantit une viticulture soucieuse de l’environnement et favorisant la biodiversité. Une évolution importante pour cette génération qui réfléchit constamment à l’avenir, tout en prenant soin de son patrimoine.